Le pilotage du développement par le calcul

Le pilotage du développement par le calcul

Moins d’allers-retours, des conceptions plus légères et optimisées, une meilleure gestion des délais et des coûts : le pilotage du développement par le calcul est un levier potentiel de forte valeur ajoutée. Un challenge majeur : éviter les itérations inutiles L’avènement de la Conception Assistée par Ordinateur (CAO) a révolutionné et facilité la manière de dessiner les modèles. Mais en même temps, répondre aux différentes exigences de performance des cahiers des charges nécessite l’intervention de plusieurs métiers ; et l’ordre de ces interventions peut se révéler être un casse-tête. La question de la tenue mécanique est souvent reléguée à la fin du projet, ou bien encore une fois que le modèle est finalisé et transmis au service calcul pour qu’il vérifie s’il tient la route… ou pas. Or recevoir un modèle qui ne tient pas revient à multiplier les allers-retours entre le calcul et les ingénieurs du bureau de conception. Ces renvois inutiles impliquent des coûts considérables, tant sur le plan financier qu’en matière de respect des délais. Ces itérations devraient être évitées, d’autant qu’elles peuvent être un vrai facteur de stress, voire de frustration. Et pour cause : on envoie un modèle dont on ne sait pas trop s’il va fonctionner ou si les modifications qu’on lui a apportées sont réellement pertinentes. Le paradoxe de l’ère CAO : avoir les bons outils, mais privilégier l’instinct Nous disposons aujourd’hui d’outils de CAO qui permettent d’anticiper les résultats sur des chargements simples, mais aussi de faciliter le travail du service calcul. La logique impliquerait donc que les modifications géométriques soient de plus en plus confiées au calcul, pour limiter le nombre...
AMETRA et la RATP : des tapis de voies à l’automatisation du métro parisien

AMETRA et la RATP : des tapis de voies à l’automatisation du métro parisien

AMETRA et le groupe RATP : la construction d’un partenariat durable Depuis 2015, AMETRA s’est rapproché du Groupe RATP en proposant son expertise en matière d’ingénierie ferroviaire, aux départements MRF (Matériel Roulant Ferroviaire), et Ingénierie dont notamment l’unité STF (Systèmes du Transport Ferroviaire).   Ce partenariat s’est traduit concrètement dès 2016 des travaux auprès de la Cellule Conception Système, sous forme de prestations forfaitaires avec engagement de résultat. L’expertise AMETRA au service de l’automatisation de la ligne 4   En 2017, AMETRA a été sélectionnée par la RATP dans le cadre de l’automatisation de la ligne 4 du métro. La RATP envisage en effet d’installer des portes palières sur les quais, comme c’est le cas aujourd’hui sur la ligne 14 par exemple. Cette dernière repose sur un système de rames automatiques dirigées par tapis de voies. Or une période délicate existe entre la mise en place des portes palières et l’arrivée en exploitation des rames automatiques. Pendant toute cette période, la RATP doit s’assurer que l’arrêt en station des rames non automatiques est compatible avec l’installation des portes palières. Dans ce contexte, AMETRA produit des études sur cette problématique, afin de garantir le bon fonctionnement des rames pendant cette période de transition, et sera en charge de la réalisation des Dossiers de Conception Pilotage Automatique (DPCA) pour une période de 18 mois. Pour en savoir plus sur les activités d’AMETRA, visitez notre site officiel dès maintenant. Par...
Aménagement intérieur aéronautique : les sièges luxe

Aménagement intérieur aéronautique : les sièges luxe

La concurrence est de plus en plus intense en matière d’aménagement intérieur des avions, en particulier au niveau de la classe Affaires des compagnies aériennes (business class). Bien sûr, un socle d’attentes reste commun quel que soit le type de cabine ou de siège : Optimiser l’espace occupé et le confort du passager ; Alléger la masse ; Augmenter les performances et le confort sans augmenter les coûts ; Faciliter la maintenance ; Proposer des produits « customisables » ; Le travail sur les sièges premium doit, en plus de ces critères, prendre en compte des attentes spécifiques aux classes business et first. Aujourd’hui par exemple, le « 3F » est devenu incontournable. Les compagnies comme les passagers exigent du « Full flat, full access et full privacy ». Cela signifie concrètement qu’il faut concevoir des sièges qui se transforment en lits entièrement plats, avec un accès aisé aux couloirs et un niveau élevé d’intimité… combiné à la possibilité de communiquer facilement d’un siège à l’autre si les voyageurs le souhaitent. La modularité est une exigence forte aujourd’hui, tant sur cette capacité de communication d’un siège à l’autre qu’au niveau des transformations possibles dans toute la cabine. Il devient ainsi possible pour certaines compagnies de transformer une classe affaires en classe économique quand la saisonnalité s’y prête, et vice-versa ! Ces évolutions des attentes du marché accélèrent la course à l’innovation et font que le niveau de certaines business classes actuelles efface parfois les frontières avec la première classe, quand cette dernière est encore opérée à bord d’ailleurs – la classe affaires étant généralement plus rentable. Pour les ingénieurs des bureaux d’études, le challenge est d’autant plus important que ces évolutions viennent s’ajouter...
Bancs de test et moyens d’essais dans le ferroviaire

Bancs de test et moyens d’essais dans le ferroviaire

Dans l’industrie du ferroviaire, de nombreux équipements sont amenés à être testés.  Les moyens d’essai portent notamment sur des équipements industriels ou encore des organes qui peuvent être mécaniques, électroniques… Dans le secteur ferroviaire, AMETRA travaille principalement aux côtés de grands exploitants français, tels que la SNCF et la RATP. Dans le cas de la RATP par exemple, il faut penser un moyen pour tester des blocs freins montés sur les métros. Comment s’assurer qu’ils tiennent l’ensemble des X ou Y kilomètres ? Comment concevoir le banc de test pour les exigences de sécurité ? Le travail du bureau d’études est de permettre des tests fiables qui assurent qu’un produit est conforme aux spécifications qui lui sont attachées. L’intervention dans le secteur ferroviaire peut se faire dans deux contextes : Au niveau de la partie maintenance : conception et réalisation de moyens d’essai ou d’outillage ; Au niveau des infrastructures : électricité, calculs, contrôle commande… Quelle est la force d’une société d’ingénierie comme AMETRA dans ce contexte ? Notre valeur ajoutée s’exprime à plusieurs niveaux. Nous pouvons notamment intervenir en tant que maître d’œuvre : par exemple, dans le cadre de la conception d’un banc d’essai après que le client ait défini le cahier des charges, AMETRA conçoit le banc avec une modélisation 3D puis se charge d’interagir avec le fabricant, d’installer le banc et de gérer l’ensemble du processus. Ce n’est pas tout : le secteur ferroviaire implique un degré avancé de connaissance sectorielle et des interventions qui s’inscrivent aussi dans le cadre d’une maintenance patrimoniale, dans le sens où la longévité des produits implique de s’assurer qu’ils continuent à...
L’expérience Client chez AMETRA

L’expérience Client chez AMETRA

D’après une étude menée par Cylad Consulting, les industriels BtoB accusent un retard important en matière d’expérience client. Les résultats révèlent d’ailleurs que 71% des managers issus d’entreprises industrielles jugent négativement l’accompagnement de leur entreprise avant la vente, contre 42% après la vente. A l’inverse de cette tendance de fond sectorielle, AMETRA se détache par une expérience client fluide à toutes les étapes du projet. Un parcours client maîtrisé dès les premiers échanges Chez AMETRA, l’expérience client débute en amont du projet, et ce dès les premiers échanges. Ainsi, la phase d’avant-vente est marquée par une écoute attentive des attentes de chaque client, en vue de bien cerner les besoins techniques et les modifications éventuelles du cahier des charges. Le but d’AMETRA n’est pas de s’engager à tout prix sur n’importe quel projet : si les besoins d’un client potentiel sont « hors scope », nous l’orientons vers des partenaires fiables plutôt que de répondre de manière non judicieuse. Cette phase est également marquée par la venue d’un chargé d’affaires chez le client, ce qui constitue une véritable plus-value, dans la mesure où une présence physique s’ajoute à l’appui commercial. Tout cela a lieu avant la signature du contrat. Une fois bien établis les besoins et le cadre du projet, AMETRA propose une offre qu’elle prépare et argumente avec précision, au téléphone ou en face à face selon les attentes du client. Des interactions permanentes avec le client pour assurer la qualité des prestations de A à Z De la réalisation de l’étude à la livraison, notre intervention est marquée par une grande réactivité commerciale, un suivi attentif et un encadrement qui...
Notre participation à l’UNM

Notre participation à l’UNM

A la fois enjeu économique, sociétal et environnemental, la normalisation est un processus de longue haleine qui se déploie aussi bien au niveau français qu’européen et international. AMETRA, société du groupe DEROURE, s’y implique en participant activement aux travaux de l’UNM. Qu’est-ce que l’UNM ? L’UNM est l’acronyme qui désigne l’Union de Normalisation de la Mécanique. En tant que bureau de normalisation sectoriel français travaillant par délégation de l’AFNOR, il est en charge de la normalisation dans le domaine de la mécanique, mais aussi du caoutchouc. Son domaine de compétences inclut “les matériels produits et techniques relevant des industries mécanique et transformatrices des métaux et des élastomères (à l’exclusion des pneumatiques), ainsi que le soudage et ses applications”. L’UNM est une association régie par la loi de 1901. Elle prépare notamment : les normes françaises NF (avec un parc d’environ 4000 normes); l’élaboration des normes européennes EN; les normes internationales ISO dans les domaines concernés; Ces normes visent notamment à améliorer la qualité et la sécurité des produits et matériels, mais aussi à intégrer les problématiques environnementales et sociétales. Elles concernent donc aussi bien l’usager final que la production. Tout cela fait de l’Union de Normalisation de la Mécanique le point de rencontre privilégié entre entreprises françaises et autres acteurs de la normalisation. Les normes permettent de partager un même langage au niveau international. L’UNM fait en sorte que les experts se rencontrent, participent et interagissent pour pouvoir faire remonter leurs besoins, demandes et positions communes. Comment AMETRA participe activement à l’UNM Depuis près de 10 ans, AMETRA s’engage pleinement dans l’action de l’UNM. En tant que membre de...