Qu’est-ce que l’ALM ? Atouts et perspectives

par | Nov 20, 2015 | Additive Layout Manufacturing

L’ALM (Additive Layer Manufacturing), ou fabrication additive, désigne les procédés qui permettent de fabriquer un objet physique « couche par couche » par ajout de matière, et ce à partir d’un objet numérique (norme NF E 67-001). On parle aussi d’impression 3D ou tridimensionnelle, même si cette dernière englobe différentes techniques. Il s’oppose ainsi aux méthodes de fabrication soustractives, puisqu’il s’agit de mettre de la matière là où elle est nécessaire, via le dépôt puis la fusion de couches projetées. A l’origine, la fabrication additive était réservée au prototypage. Aujourd’hui, elle est également utilisée au niveau de la phase de production d’un produit et son application s’est étendue à d’autres matériaux, tels que les métaux par exemple. Son expansion s’est faite en plusieurs étapes : photopolymérisation dès 1986, fabrication métallique en 2001, fabrication directe en 2005, et application multimatériaux depuis 2010. Les atouts de la fabrication additive Bien qu’encore moins productive que l’usinage traditionnel et donc orientée vers des productions de pièces en petite et moyenne série, l’ALM a de nombreux avantages :

  • La possibilité de réparer des pièces endommagées
  • Le remplacement de pièces anciennes dont la production en série est terminée ou plus en stock
  • La création de pièces très complexes, dont la fabrication était inenvisageable en usinage traditionnel
  • L’optimisation avancée des pièces (masse, etc.)
  • Après le prototypage rapide, la possibilité de fabrication directe
  • Un gain de temps pour les petites séries et les formes complexes
  • La diminution des assemblages…

Et demain ? Les perspectives de l’ALM Si les verrous technologiques subsistent (coût des machines et consommables, problématiques de propriété intellectuelle…), la fabrication additive est déjà une révolution qui permet d’envisager de nouvelles opportunités de réalisations. Au degré de complexité possible et d’optimisation des pièces dans une large variété de secteurs s’ajoute une nouvelle manière de penser l’ingénierie de conception et de production de systèmes.

D’ici 2020, on estime que le chiffre d’affaire mondial devrait atteindre 10 800M de dollars.


Par Laurent,
SOCIALICON
Linkedin
SOCIALICON