Le programme Scorpion, dont la maîtrise d’ouvrage est assurée par la DGA, fait partie du projet Armée de Terre 2020

Son objectif est de moderniser les capacités de combat de l’Armée de Terre via la rénovation de matériels (le char Leclerc notamment), l’arrivée de nouveaux véhicules blindés et la mise en place d’un nouveau système d’information. Cela implique aussi d’organiser la préparation opérationnelle des forces.  

L’acronyme SCORPION signifie « synergie du contact renforcée par la polyvalence et l’infovalorisation », une manière pointue de dire que le programme doit permettre à un groupe présent sur le champ de bataille d’être relié non seulement entre soldats, mais aussi avec l’ensemble des forces engagées, à l’image des véhicules blindés, des drones, des hélicoptères…

Pour parvenir à cet objectif, il va fédérer et mettre en réseau les plateformes et les combattants pour donner permettre d’implémenter le combat collaboratif.

Depuis son lancement en 2018, le programme Scorpion travaille donc sur la modernisation complète des Groupements Tactiques Interarmes (GTIA) à travers plusieurs axes de transformation tels que :

  • La création d’un système unique d’information du combat Scorpion (le SICS) pour mettre en réseau l’ensemble des systèmes de manière cohérente et unifiée;
  • Le renouvellement des plateformes de combat des GTIA;
  • La rénovation du char Leclerc;
  • La modernisation des équipements des unités terrestres, en particulier celle des véhicules de combat;
  • Le partage immédiat des informations;
  • L’optimisation de la simulation embarquée;
  • Le remplacement des VAB par le véhicule blindé multi-rôles Griffon, ainsi que le recours au Jaguar, engin blindé de reconnaissance et de combat destiné à remplacer les AMX-10RC et les ERC-90 Sagaie, et enfin au Serval.
  • La naissance d’un espace infocentré, sur mesure et infovalorisé pour les forces terrestres, qualifié de « bulle aéroterrestre » par le Ministère de la Défense. 

À travers ces évolutions, SCORPION permettra de rendre les soldats plus performants, et surtout à l’ensemble de l’Armée de Terre de conserver sa capacité tactique et opérationnelle dans le cadre de l’évolution des conflits actuels.

L’arrivée progressive des technologies “game changers”

Le programme Scorpion anticipe aussi l’évolution et les apports des innovations qui seront rendues disponibles au fil des années et susceptibles de changer la donne.

Ces “game changers” sont de plusieurs ordres : 

  • Amélioration et élargissement du combat collaboratif
  • Diversification des effets (dont armes à létalité réduite)
  • Survivabilité et protection active
  • Robotique (dont drones de contact)
  • Tir au-delà des vues directes

SCORPION : le futur de l’Armée de terre

L’une des spécificités du programme Scorpion est de travailler à obtenir plus d’homogénéité et de modularité entre et au niveau des plateformes, systèmes et équipements. Cela permettra d’utiliser massivement les technologies modernes à disposition, faisant évoluer les GTIA vers un combat de plus en plus collaboratif et connecté.

Au-delà de la modernisation des véhicules et équipements, c’est au niveau du système d’information que l’un des principaux enjeux d’avenir se joue. Le SICS doit en effet assurer les échanges à tous les niveaux, y compris pour les interventions dans le cadre d’une coalition internationale, de manière rationalisée et unifiée.

L’ensemble de ces mesures doit servir plusieurs objectifs, tels qu’une meilleure mobilité, une protection renforcée des combattants et des engins engagés, ainsi qu’une agilité augmentée des GTIA. En ce sens, le programme FÉLIN (Fantassin à Équipements et Liaisons Intégrés) s’inscrit dans une même logique.

Les équipements SCORPION en un clin d’œil

Les objectifs matériels du programme SCORPION sont les suivants:

  • 1872 véhicules blindés GRIFFON
  • 978 SERVAL
  • 300 engins blindés JAGUAR
  • 200 chars LECLERC rénovés 
  • 50% des nouveaux blindés médians seront livrés d’ici 2025

Dans le cadre du système de préparation opérationnelle, les véhicules Jaguar et Griffon embarquent des simulateurs, ce qui les transforme en cabines de simulation temporaires. Ces derniers sont de plusieurs types : Serket (également sur chars Leclerc rénovés), Semba et Entraîneur Tourelleau TTOP (ETS). 

Du côté du combat collaboratif infovalorisé sur le champ de bataille (qui passe notamment par le partage instantané de l’information, la protection collaborative et l’accélération de l’action au combat), il est important de souligner qu’il inclut bien sûr le système d’information du combat Scorpion (le SICS), mais aussi les postes de radio tactiques de nouvelle génération CONTACT (Communications Numériques Tactiques et de Théâtre) et la vétronique (l’électronique embarquée des engins, dont l’architecture est commune à tous les véhicules Scorpion). 

Deux ans après son lancement et malgré la crise du Covid-19, le déploiement du programme Scorpion continue  

L’année 2020 devait être marquée par la livraison à l’armée de 128 blindés multirôles Griffon et 4 Jaguar par Nexter, Arquus et Thales (pour rappel, la loi de programmation militaire 2019-2025 anticipe une livraison de 50% des nouveaux blindés d’ici à 2025, soit à terme 936 Griffon pour l’armée de terre). 

Si la crise a impacté les délais initialement prévus, les industriels prévoient néanmoins de rattraper le retard d’ici 2021 en anticipant une accélération des activités au deuxième semestre.

Récemment, les Griffon du 3è RIMa ont d’ores et déjà pu mener un exercice visant à expérimenter le nouveau système d’information SICS. Florence Parly, ministre des Armées, s’est rendue à Vannes et a évoqué le programme Scorpion dans son allocution. Du côté du SICS toujours, les premières promotions d’administrateurs formés au nouveau système voient le jour au sein de régiments d’infanterie.

Côté équipements, la première partie d’une commande globale de 56 micro-robots terrestres de reconnaissance étendue passée par la DGA a été livrée à la fin de l’année 2019.

L’objectif est de pouvoir organiser le 1er Groupement Tactique InterArmes (GTIA) Scorpion en 2021, et la 1ère brigade en 2023.

Pour en savoir plus sur le savoir-faire et l’implication d’Ametra Group dans le domaine de la Défense, consultez cet article et visitez notre site officiel.

 

SOCIALICON
Linkedin
SOCIALICON