Le rôle du chef de projet 

Au sein d’une société d’ingénierie, le chef de projet joue un rôle essentiel, que l’on peut diviser en 4 grands types de missions :

  1. La planification : planifier les travaux et les plans d’action, et assurer la tenue des jalons. C’est un enjeu fondamental, car il implique de maîtriser les différentes phases de développement de l’équipement ou du système. 
  2. La communication : le chef de projet se doit de bien communiquer avec le client et vers sa propre hiérarchie, de transmettre les bonnes informations, les alertes, au bon moment et au bon niveau. Cela demande une bonne capacité de synthèse et de relationnel.
  3. Le management d’équipe : C’est l’une des missions essentielles du Chef de projet : faire coopérer des personnes d’horizons divers et des métiers pluridisciplinaires. Il doit faire preuve de leadership afin d’organiser le travail et les échanges au sein de l’équipe, et fédérer autour des enjeux à atteindre.
  4. La gestion des risques : le pilotage d’un projet industriel implique de savoir gérer les risques, en fonction des trois contraintes : le coût, la qualité, les délais. Il se doit d’identifier les risques et réaliser un arbitrage entre ces différents éléments. C’est dans ce contexte exigeant que le rôle de chef de projet prend toute son ampleur

Les facteurs clés de succès d’un projet industriel

  • Bien identifier le besoin ;
  • Définir le plan : cadencer le projet en le découpant en phases ;
  • Établir les règles du jeu : qui fait quoi ? Quelle est la répartition des responsabilités ?
  • Impliquer et fédérer l’équipe projet ;
  • Piloter le projet, comme on pilote un avion ou un bateau… avec la surveillance de la trajectoire et une action corrective au fur et à mesure que le projet avance, afin de bien garder le cap ;
  • Gérer les risques et les actions préventives ;
  • Communiquer avec le client.

La formalisation du besoin du client

La 1ère étape consiste à comprendre le besoin du client. Dans la majorité des projets, Ametra apporte par exemple son support à la rédaction du cahier des charges : la formalisation des exigences techniques et contractuelles, les hypothèses et données d’entrée, la liste des travaux à réaliser, ainsi que la liste des livrables (produit et documentaire). 

© Ametra Group – la convergence projet. Les hypothèses écartées peuvent servir à alimenter le dossier de justification de la conception

La mise en place d’une bonne organisation

Qui décide ? Qui réalise? La répartition des responsabilités en interne (chef de projet, projeteurs, fonction planning…) comme en externe (chef de projet client/donneur d’ordre, acheteur, juriste…) permet de bien piloter un projet industriel. C’est aussi l’occasion d’organiser les relations avec les tiers que sont les fournisseurs, les organismes de contrôle. L’étape est d’autant plus importante que la chaîne de valeur peut être très longue pour certains projets.

La matrice RASCI : chacun sait à quel niveau il intervient et pour quelle tâche

La phase de développement, au cœur du projet

Dans l’industrie, on utilise beaucoup le cycle en V : de la conception préliminaire, au design, puis aux étapes de validation et qualification.

© Ametra Group, étapes de l’ingénierie produit

Les bonnes pratiques du chef de projet

Le pilotage

Piloter le projet efficacement passe par un suivi régulier de ses indicateurs techniques, planning et coûts. 

© Ametra Group, indicateurs de pilotage projet

Ce pilotage passe un bon suivi des actions, ainsi qu’une priorisation.

Enfin, le chef de projet veille à tracer et valider les écarts par rapport au contrat initial tout au long de la vie du projet, et à maîtriser son Reste À Faire en fonction du budget.

Impliquer et fédérer l’équipe projet

Cela passe par une bonne communication vers les équipes et une mise en place de réunions d’équipes hebdomadaires, afin que tous se sentent concernés par les enjeux. Sur la plupart de ses projets, Ametra met en place un management visuel, basé sur l’utilisation d’un tableau identifiant les actions de chacun. Le point de rencontre peut être hebdomadaire ou plus fréquent, en fonction des contraintes du planning directeur.

Enfin, l’équilibre d’un projet industriel porte sur la recherche du meilleur compromis entre le budget disponible, la technique, les exigences de planning et de qualité… mais aussi entre la satisfaction du client et la rentabilité du projet pour sa propre entreprise !

Christophe et Agnès

Visionnez l’ensemble du webinar sur notre chaîne YouTube et découvrez les métiers et le savoir-faire d’Ametra Group sur notre site officiel.

SOCIALICON
Linkedin
SOCIALICON