Les moyens d’essais frugaux

par | Sep 11, 2017 | Bureau d'études, CAO, Conception, Démarche qualité, Ingéniérie, Innovation

La complexité des moyens d’essais augmente avec celle des systèmes qu’ils visent à tester.

Pour vérifier les performances et la durée de vie d’un produit, il devient donc fréquent de devoir assumer non pas un, mais deux développements parallèles : celui du produit lui-même, et celui du système adéquat pour le tester. Cela  nécessite  des investissements financiers et un degré de précision importants.

Comment réduire la lourdeur de ces systèmes de tests ? En s’inspirant de la philosophie pragmatique de l’innovation frugale, qui permet de concevoir des moyens d’essais frugaux.

 

De quoi parle-t-on exactement ?

L’un des principes de cette approche frugale consiste à penser le test au moment où l’on pense le produit, sur la base de moyens et technologies plus légers, plus agiles et moins onéreux.

Cette manière de concevoir permet une approche plus ajustée. En explorant dès le départ le champ des possibles à tester, on anticipe et limite les itérations de conception.

En d’autres termes : dès les premiers stades de réflexion, il est important de planifier en avance la stratégie de test du produit et la manière de la dérouler, afin de concevoir le moyen d’essai le plus précis possible. Plus les exigences sont fines, plus les coûts des tests diminuent.

L’approche frugale ne s’applique pas à tous les secteurs, dans la mesure où certains domaines réglementés doivent encore mener leurs tests de manière traditionnelle. C’est par exemple le cas dans le secteur aéronautique.

 

Le moyen d’essai est aussi un produit

A l’heure actuelle, les moyens d’essais sont aussi complexes, voire plus complexes que les produits développés. Développer un moyen d’essai fait donc désormais partie intégrante du savoir-faire produit.

 

La mise en œuvre des moyens d’essais frugaux

Pour adopter cette approche et réduire les coûts et la complexité des tests, plusieurs éléments entrent en jeu :

  • Une imbrication forte des deux équipes (conception et moyens d’essais),
  • Le recours à l’ingénierie simultanée,
  • La recherche du «juste suffisant » , en revenant au besoin de base et sans ajout de sophistication,
  • L’identification des éléments non négociables, ou « Non Trade Off » du processus de conception et de test du produit,
  • La mise en œuvre de technologies et outils plus agiles et moins coûteux que dans le cadre d’un moyen d’essai traditionnel. Il peut par exemple s’agir d’utiliser des nano-ordinateurs et logiciels libres (tel que Scilab), d’avoir recours à l’impression 3D pour le prototypage rapide, ou encore de profiter de la miniaturisation et de la forte baisse des coûts des capteurs.

 

Les moyens d’essais frugaux chez AMETRA

AMETRA a intégré cette approche à sa philosophie de test. En favorisant le décloisonnement des savoir-faire et la fertilisation cross-industrie, il devient possible de porter un regard neuf sur la manière de concevoir le moyen d’essai, de revenir au besoin de base et de transposer les meilleures pratiques et idées d’un domaine à un autre.

Notre approche se fait toujours sur-mesure et implique une réflexion commune des équipes sur les moyens d’essais, et ce dès le début du projet. Visitez notre site officiel pour plus d’informations.



Par Ametra,
SOCIALICON
Linkedin
SOCIALICON