La fertilisation cross-industrie dans les projets de R&D

par | Fév 18, 2016 | Conception, Industrie, Recherche & Développement

La fertilisation croisée est un atout considérable pour différents types de secteurs. Comment fonctionne-t-elle, et pourquoi est-elle si efficace dans le cadre des projets R&D ?

Qu’est-ce que la fertilisation cross-industrie ?

 

La fertilisation cross-industrie, ou fertilisation croisée, consiste à appliquer les connaissances, ressources, méthodologies et pratiques d’un secteur à un nouvel environnement, afin d’en tirer le meilleur. Elle est définie par Savall et Zardet (1995) comme une « action de production enrichie par interaction de champs d’activité et de réflexion ».

En matière de recherche & développement (R&D), la fertilisation cross-industrie permet de croiser les compétences et d’apporter un regard neuf sur un projet, offrant ainsi la possibilité d’améliorer les solutions existantes ou d’en concevoir de nouvelles sans être enfermé dans les réflexes traditionnels propres à une entreprise ou un secteur d’activité.

Les piliers de la fertilisation croisée sont variés et complémentaires :

  • Transmission d’outils et de méthodologies habituellement appliqués à d’autres domaines
  • Apport d’un nouvel éclairage sur la manière d’envisager et de concevoir le produit
  • Propositions de transpositions inter-secteurs pour sortir des habitudes établies
  • Echanges humains permanents pour capitaliser les savoir-faire

 

Les avantages considérables de la fertilisation cross-industrie dans les projets de R&D

 

En transposant de bonnes pratiques d’un domaine à un autre (y compris dans le cas de transferts de technologies dans des environnements que l’on pensait « fermés »), de nouvelles possibilités de conception et de fonctionnement voient le jour.  Aéronautique, industrie, automobile… quel que soit le domaine concerné, une démarche de fertilisation croisée pose la question suivante : « peut-on (et comment) fonctionner différemment ? ».

En analysant un projet avec l’œil neuf d’un concepteur généraliste ou d’un technicien, des perspectives de conception innovantes font surface.

Concrètement, pour un client, cela signifie une vraie valeur ajoutée qui se traduit par plusieurs points :

  • Un gain de temps et de productivité ;
  • Des gains financiers lorsque la solution est repensée à travers un prisme différent pour correspondre précisément aux besoins finaux réels ;
  • D’importantes avancées technologiques.

Il peut par exemple s’agir d’un transfert de technologies, mais aussi d’outils, d’innovations, de méthodologie, de logiciel et de compétences. Le décloisonnement des échanges d’informations et de perspectives entre les périmètres d’activités et les industries permet d’adapter ces « emprunts » pour accélérer l’innovation et l’optimisation technologique.

La fertilisation cross-industrie peut être interne (au sein de l’entreprise), externe ou allier les deux.

 

La cross-fertilization chez AMETRA

 

Pour bénéficier des avantages de la fertilisation croisée, des conditions favorables doivent être mises en place pour assurer les transferts. Le modèle RH et d’organisation d’AMETRA permet cette capitalisation des compétences et des innovations, en incitant au décloisonnement et au croisement des savoir-faire.

Les ingénieurs, concepteurs et experts de notre société évoluent au niveau de domaines et projets différents, ce qui permet de faire profiter chaque client des enseignements précieux issus d’autres secteurs et pratiques. Cette approche « multi-level » permet de concevoir dans différents environnements et de transposer des applications d’un secteur à un autre.

Grâce à la taille humaine de notre entreprise et à la variété de ses domaines d’expertises, notre capacité de réactivité, de mobilité et d’adaptation est entièrement tournée vers l’apport d’une forte valeur ajoutée aux projets de chacun de nos clients.

Découvrez dès aujourd’hui comment AMETRA peut accompagner votre projet et n’hésitez pas à nous contacter.



Par Lionel, Responsable régional