Comprendre le scan 3D et ses avantages en ingénierie

par | Mar 8, 2016 | Conception, Fabrication

Le relevé par laser-scanner 3D améliore considérablement le travail du bureau d’études et l’avancée d’un projet.

Scan 3D : de quoi parle-t-on ?

 

L’approche consiste à utiliser un scanner tridimensionnel pour analyser un environnement ou un objet et en capturer toutes les données nécessaires à la constitution d’un “nuage de points” numérique, c’est-à-dire un système de coordonnées. Ce dernier peut être incorporé et traité dans un logiciel CAO.

L’ensemble des points collectés permet de mesurer, puis de reproduire précisément la forme de la pièce ou de l’espace en images de synthèse 3D, durant une phase de post-traitement ; on parle alors de “reconstruction 3D”. Certains modèles de scanners 3D permettent aussi de capturer des informations de couleurs (texture) et d’aspect.

Dans la mesure où les données des pièces, environnements ou espaces ne sont pas forcément accessibles en un seul passage, il est souvent nécessaire de déplacer le scanner pour obtenir des données depuis d’autres angles et points de vue, avant de les placer et les réinterpréter dans le système de coordonnées. L’ensemble de ce processus est appelé scanning pipeline.

A la différence de l’approche traditionnelle d’un géomètre, l’utilisation d’un scanner 3D implique de mesurer l’ensemble de l’objet, et non pas seulement ses points caractéristiques. Il existe plusieurs types de scanners pour les relevés ; avec ou sans contact, statique ou dynamique, etc.

 

Les avantages de la Lasergrammétrie

Pourquoi opter pour le relevé par scanner 3D ?

 

  • Gain de temps

Là où un relevé manuel des mesures pourrait prendre plusieurs jours, semaines ou mois, le scan 3D permet d’accélérer le processus et de gagner un temps considérable, y compris pour des environnements ou formes très complexes. La lasergrammétrie permet par exemple d’accélérer les relevés du TQC.

Par la même occasion, cette compression du calendrier peut favorablement impacter la réduction des coûts impliqués.

 

  • Précision et fiabilisation des interfaces

L’utilisation d’un scanner tridimensionnel assure aussi un degré de précision exceptionnel, avec une finesse de relevé plus avancée qu’une approche manuelle.

Cela permet donc aussi, pour de nombreux projets, de limiter les erreurs ultérieures et de minimiser les coûts engendrés par un arrêt de production qui en découlerait.

 

  • Aide à la rétro-ingénierie

Dans le cadre de la rétro-ingénierie, qui consiste à mener un projet sans avoir les plans originaux ou un modèle CAO à disposition, le scan 3D permet d’obtenir les données nécessaires pour créer une représentation précise de la pièce originale à produire.

Qu’il s’agisse d’une pièce complexe sans plan ou d’anciens modèles pour lesquels aucune information n’est disponible, un scanner tridimensionnel aide à recréer, voire optimiser le produit final.

 

  • Interventions en milieu hostile

Lorsqu’un milieu est complexe, représente une difficulté d’accès ou un danger pour l’homme, à l’image d’installations nucléaires, de forages ou d’environnements sous-marins par exemple, l’utilisation d’un scanner 3D pour les relevés permet de limiter le temps passé sur le site.

C’est ainsi que la lasergrammétrie est de plus en plus utilisée pour créer des scénarios de démantèlement de centrales nucléaires.

 

Pour plus d’informations à ce sujet, contactez-nous dès aujourd’hui.



Par Pierre,
SOCIALICON
Linkedin
SOCIALICON