La R&D au cœur d’un bureau d’études

La R&D au cœur d’un bureau d’études

En matière de Recherche et Développement (R&D), les entreprises ont plusieurs options à leur disposition : faire appel à un contrat temporaire, à de l’intérim… ou bien opter pour un bureau d’études (BE) capable de mener à bien les recherches via une cellule dédiée. Les avantages d’une cellule R&D dans un bureau d’études Cette solution apporte une forte valeur ajoutée à différents niveaux : 1)   L’optimisation des délais, de la productivité et des coûts Opter pour un bureau d’études en charge de la R&D permet d’assurer que les compétences et collaborateurs sont entièrement dédiés au projet. Pour l’industriel, cela limite les coûts de formations et les éventuels investissements “externes” à l’activité. Une cellule R&D intégrée au BE offre aussi une forte adaptabilité à la charge. Cette souplesse permet aux industriels d’obtenir une vraie vision financière de leurs investissements, sans avoir à se soucier de la gestion des ressources humaines, des coûts supplémentaires qui surviennent fréquemment, des périodes où les besoins sont plus faibles ou, à l’inverse, en augmentation importante. Au final, chaque projet fait l’objet d’un accompagnement sur-mesure personnalisé et maîtrisé. 2)   Des capacités d’innovation remarquables Les compétences outils et techniques des ingénieurs permettent d’allier leur savoir-faire et spécialités à une forte créativité. Dans le cas du Groupe AMETRA, cette dimension est renforcée par une approche multi-niveaux et cross-sectorielle permettant de bénéficier de la fertilisation croisée et des retours d’expériences entre différents secteurs et projets. Décloisonnement des échanges et des perspectives, réflexions transverses sur de possibles transferts de technologies, de méthodologies, d’outils ou encore de compétences : la capacité à innover se trouve considérablement accélérée. 3)   La possibilité de...
Planification, la quatrième dimension…

Planification, la quatrième dimension…

Encadrer précisément des opérations de maintenance et pouvoir mettre en place une planification dynamique qui inclut notamment l’évolution de différents scénarios en fonction de leurs coûts, de leurs interactions et des déplacements dans l’espace (délais) est rendu possible par le recours à la 4D, via le logiciel SYNCHRO. Dans ce contexte, la 3D vient se mettre au service de la 4D. Cette dernière remplace les outils 3D habituels, y ajoute une dimension temps et rend ainsi possible une gestion affinée, immersive et évolutive des projets industriels. Comment la 4D améliore la planification et la maîtrise de la maintenance Concrètement, la technologie 4D connecte la maquette 3D du projet au planning d’exécution. S’il s’agit d’une solution qui peut être très utile dans le secteur du bâtiment (dans le cadre BIM par exemple), elle concerne en réalité l’ensemble de l’organisation industrielle. Ainsi, sur des développements de bâtiments industriels impliquant beaucoup d’opérations de maintenance et des délais très tendus pour cette dernière (équipement nucléaire critique, etc.), avoir recours à Synchro au sein d’un bureau d’études va permettre de travailler en amont pour valider la faisabilité du projet, proposer des amendements… Le logiciel permet d’analyser tous les flux d’utilisation d’ateliers et de passages en fonction de scénarios donnés, sur lesquels il va être possible d’analyser comment les 3D s’assemblent, bougent et si l’organisation est compatible avec un temps fixé en maintenance. En superposant les trajectoires des produits, Synchro va permettre d’analyser les contraintes de flux qui peuvent se croiser et les zones susceptibles d’être inutiles pendant le processus. Ce qu’apportent la 4D et Synchro au travail des bureaux d’études Plutôt qu’une approche “traditionnelle”...
ISO 9001, EN 9100… Comment assurer le suivi de la qualité à tous les niveaux de l’entreprise ?

ISO 9001, EN 9100… Comment assurer le suivi de la qualité à tous les niveaux de l’entreprise ?

Du processus de pilotage projet dédié à la garantie de performances en passant par les échanges clients, une forte culture de communication interne et les certifications ISO 9001 et EN 9100, le Groupe AMETRA met tout en œuvre pour assurer un suivi de la qualité à tous les niveaux de l’entreprise. 1- L’intégration de la démarche qualité dans le processus opérationnel Entreprise certifiée ISO 9001 pour son management de la qualité, le Groupe  AMETRA a mis en place un processus spécifique de pilotage de projet nommé le P2P.  Ce dernier intègre notamment les procédures à respecter et la vérification de leur application. Le travail de chaque bureau d’études vise à assurer la qualité de livraison la plus optimale possible, des études, calculs et créations de prototypes à un choix précis et exigeant de fournisseurs. Ces derniers sont d’ailleurs sélectionnés à travers un panel référencé et font l’objet d’une évaluation régulière de leurs performances. Cette démarche qualité prévoit aussi un double niveau de contrôle formalisé : un autocontrôle par le concepteur, un contrôle par le chef de projet ou par une personne dédiée. Enfin, des audits internes sont organisés pour vérifier que les procédures sont parfaitement respectées au sein des différentes agences : le processus a-t-il bien été mis en place ?  Son application est-elle effective à toutes les étapes du projet ? Cette exigence constante de qualité vise à assurer la satisfaction de chaque client. 2- Des besoins et exigences clients identifiés dès le début du projet Pour garantir la qualité et la performance de chaque projet, il est essentiel de procéder à une revue précise des besoins, ce...
Le Groupe AMETRA au World Nuclear Exhibition

Le Groupe AMETRA au World Nuclear Exhibition

  Le parc des expositions de Paris-Nord-Villepinte accueille du 26 au 28 juin 2018 la 3è édition du WNE – World Nuclear Exhibition, le rendez-vous des professionnels de l’énergie nucléaire.   Spécialisé dans la conception et l’intégration de systèmes mécaniques et de systèmes électriques et électroniques, le Groupe Ametra est une ETI de 650 personnes, dont le secteur du nucléaire représente 25 % du chiffre d’affaires. Acteur incontournable du mouvement « French Fab », le Groupe AMETRA a enregistré une croissance de 17% en 2017 pour un chiffre d’affaires de 45 millions d’euros et un objectif de recrutement de plus de 120 salariés en 2018.   Le Groupe AMETRA intervient depuis de nombreuses années auprès des acteurs de l’énergie nucléaire et de la recherche expérimentale (réacteurs expérimentaux, laser, synchrotron …). Cette longue expérience permet à l’ETI d’accompagner ses clients dans leurs projets de traitement du combustible (cycle amont et aval), de construction, de recherche et de développement d’installations nucléaires, ou encore le démantèlement, l’assainissement et la déconstruction. Le Groupe collabore également sur les études amont pour le nucléaire de demain avec la nouvelle génération de réacteurs plus performants, plus sécurisants et plus innovants. Le Groupe Ametra participe à tous les projets principaux de ces dernières années, grâce à son retour d’expérience et son expertise reconnus sur ces activités : le sous-marin nucléaire d’attaque Barracuda, le réacteur de recherche RJH, le réacteur expérimental de fusion nucléaire ITER, le laser mégajoule de simulation nucléaire opérationnel, le projet Hinkley Point C (HPC) ou encore le Centre industriel de stockage géologique Cigéo. « L’exigence des clients du secteur du nucléaire impose le maintien de notre savoir-faire et de notre expertise au...
Imprimante 3D, usine 4.0 et écran tactile sur poste de travail | ANJOU Electronique

Imprimante 3D, usine 4.0 et écran tactile sur poste de travail | ANJOU Electronique

ANJOU Electronique, société du groupe AMETRA experte en Technologies Filaires, prend déjà le virage de l’usine connectée avec l’installation d’écrans tactiles au niveau des postes de travail et le recours grandissant à l’impression 3D.   Gain en temps, en qualité et coûts maîtrisés, amélioration de l’ergonomie des postes de travail… voici ce que ces technologies apportent déjà au groupe.   Les apports de l’écran tactile sur poste de travail   ANJOU Electronique a équipé une grande partie de ses ateliers d’écrans tactiles au niveau des postes de travail, et continue leur déploiement  à l’heure actuelle.  Ces écrans optimisent profondément le processus de fabrication.   Comment ?   Lorsque l’on cherche à réaliser un produit final, tel qu’un harnais électrique, il faut créer ou transmettre un dossier de fabrication à jour à l’opérateur. Ce document va lui permettre de savoir ce qu’il faut faire pour créer le produit.   Ce dossier peut être transmis par le client, réalisé par notre service industrialisation à partir d’un schéma de câblage et d’une nomenclature, ou conçu dans un contexte de prototypage. Quelle que soit la méthode retenue, il faut en tout cas toujours un dossier de fabrication.   Le fait d’avoir un écran tactile n’enlève pas cette exigence-là. En revanche, plutôt que d’imprimer, de relier et de transmettre des dizaines d’exemplaires afin que chaque opérateur ait le sien et devoir le refaire à chaque fois qu’une information évolue, l’écran va permettre d’éviter le gâchis de papier, la perte de temps et les itérations inutiles.   A la clé, le processus est beaucoup plus optimisé, les délais de fabrication raccourcis et le potentiel d’erreurs...
Excellence Opérationnelle : la démarche d’amélioration continue du triptyque Qualité/Délai/Coût

Excellence Opérationnelle : la démarche d’amélioration continue du triptyque Qualité/Délai/Coût

Comment augmenter les gains de productivité et la qualité, réduire les coûts et améliorer la satisfaction de chaque client ? En visant l’excellence opérationnelle.   Cette démarche d’amélioration continue du triptyque qualité / délai / coût est au cœur des processus d’AMETRA Ingénierie et d’Anjou Electronique, les deux sociétés du groupe AMETRA. Elle fait écho aux initiatives du GIFAS, le Groupement des Industries françaises aéronautiques et spatiales.   Qu’est-ce que l’excellence opérationnelle ?   L’excellence opérationnelle consiste à maximiser et améliorer les performances en termes de productivité et de qualité des produits. Cette démarche va également générer une réduction des coûts de production.   La qualité va naître des processus que l’on va mettre en place, et notamment des processus de contrôle. Au sein du groupe AMETRA, tout ce qui est livré va être au préalable contrôlé à différents niveaux, à commencer par un auto-contrôle par l’opérateur.   Ce point est fondamental : pour atteindre l’excellence opérationnelle, le personnel doit être impliqué dans la qualité des travaux.   Nos collaborateurs effectuent ce premier niveau d’auto-contrôle, suivi d’un second contrôle par une autre personne qui n’a pas effectué les travaux et dispose d’un niveau de compétences supérieur.   Ces étapes de vérification permettent de s’assurer que le plan est bien écrit et correspond exactement aux exigences du client.   L’excellence opérationnelle s’invite à toutes les étapes d’un projet   Pour que l’excellence opérationnelle soit optimale, le cahier des charges doit être très précis et ce, le plus en amont possible – parfois même avant la proposition commerciale. Nous analysons donc chaque cahier des charges avec attention pour savoir comment nous...
SOCIALICON
Linkedin
SOCIALICON