système de gestion données techniques Archives | Ametra
Intégrer les Objets connectés dans un système

Intégrer les Objets connectés dans un système

Les objets connectés connaissent un essor fulgurant loin d’être réservé aux seuls “wearables” (bracelets, montres connectées…). Quels sont les enjeux et compétences qui entrent en jeu dans ce contexte ? Comment les concevoir et les intégrer pour un fonctionnement stable et fiable ? Définition : objets connectés, de quoi parle-t-on ? Un objet connecté est un objet qui est capable d’interagir et de communiquer avec un autre objet, par le biais d’Internet par exemple. Son usage est déjà très répandu auprès du grand public notamment, puisque les smartphones et tablettes permettent de recueillir des données et de les analyser, de commander des appareils à distance… C’est ainsi que s’est développée l’expression d’Internet des Objets, ou Internet of Things. Il existe différents types d’objets connectés : certains sont reliés à des devices tels que les smartphones, d’autres sont autonomes. Bien entendu, l’industrie est loin d’être en reste. Les enjeux des objets connectés La croissance considérable de ces objets connectés, qui représenteront un marché estimé à plus de 7000 milliards de dollars d’ici 2020 (cf. An Exciting Time for the Internet of Things, Leonsis, 2014), s’accompagne de nombreux défis, parmi lesquels : La mutation des produits, processus et services; Le développement conjoint des réseaux (pour répondre aux besoins grandissants de bande passante); L’évolution du rôle des individus concernés; La concurrence extrême dans un contexte d’évolution technique rapide; Une nouvelle manière de penser l’innovation dans les entreprises; La sécurité et la confidentialité des données ; L’évolution des compétences, notamment dans le cas des ingénieurs; La question du recours aux technologies Open Source, qui se pose déjà pour les industriels… Le rôle d’AMETRA AMETRA...
CAO, PLM et système de gestion données techniques : la maîtrise du cycle de vie produit. L’ingénierie au centre du dispositif

CAO, PLM et système de gestion données techniques : la maîtrise du cycle de vie produit. L’ingénierie au centre du dispositif

La maîtrise du cycle de vie produit est fondamentale en ingénierie. En quoi consiste-telle, et comment AMETRA l’implémente-t-elle pour ses clients ? Qu’est-ce le Product Lifecycle Management (PLM)? Le concept de PLM, ou gestion du cycle de vie produit en français,  prend en compte l’ensemble du cadre nécessaire à la bonne gestion et maîtrise des produits industriels tout au long de leur cycle de vie. Il s’agit donc d’utiliser des outils, concepts, méthodes et logiciels pour connecter toutes les informations liées au processus et à la production de données afin de concevoir, valider, ou encore gérer l’évolution des modifications des  produits dans un cadre organisationnel généralement tourné vers un mode collaboratif. Au niveau des activités du bureau d’études, on parlera plus précisément de Product Data Management (PDM) ou Système de Gestion Données Techniques (SGDT), dont le champ d’action est plus restreint et se concentre notamment sur les données techniques (modèles CAO, etc.). Pour aller plus loin, vous pouvez aussi consulter la manière dont fonctionnent le Building Information Modeling (BIM) et ses modèles autoporteurs que l’on peut exporter facilement et qui réduisent les sources d’erreurs possibles . L’ingénierie produit joue un rôle crucial C’est en effet là que sont générées les données nécessaires qui vont permettre de faire vivre le produit de A à Z, jusqu’à sa production. La CAO permet d’assurer cette capacité d’accompagnement d’un bout à l’autre, qu’il s’agisse d’utiliser CATIA de Dassault Systèmes ou une autre solution pour gérer les modèles paramétriques. Le rôle de l’ingénierie produit dans ce contexte est d’autant plus fondamental que l’ère de la CAO paramétrique (gestion des modèles 3D, assemblage, etc.) implique une vision...