4 conseils pour mener le meilleur projet de développement, de l’étude à la fabrication

4 conseils pour mener le meilleur projet de développement, de l’étude à la fabrication

Bien mener un projet de conception mécanique, électrique ou encore électronique implique de bien encadrer le développement par une méthode qui optimise le processus dès les premières phases d’échanges avec le client. Voici 4 approches du Groupe AMETRA pour assurer la réussite d’un projet, de l’étude à la réalisation.   1) Appliquer méthodiquement le cycle en V L’une des méthodes de gestion de projet la plus efficace est celle du cycle en V. Appliquée de manière systématique, cette approche permet notamment de limiter les itérations et les éventuels retours aux phases précédentes en cas de survenue d’un problème. Le cycle en V permet de garantir l’industrialisation d’un produit dès sa conception, en intégrant tous les participants le plus en amont possible et de manière efficace tout au long du projet. Étude d’avant-projet de faisabilité de la pièce et du concept, rédaction des spécifications, étude 3D avec cotation, chaîne de cotes et réalisation de plans à destination des fournisseurs et des fabricants… les différentes compétences et expertises sont associées au projet, ce qui conduit à une meilleure maîtrise des risques, des coûts et de la productivité.   2) Bien identifier les besoins du client L’expérience client doit débuter en amont du projet, et ce dès les premiers échanges. Mener un projet de la meilleure manière possible implique de ne pas s’y engager à l’aveugle : par exemple, si les besoins d’un client potentiel sont « hors scope », il sera plus judicieux de l’orienter vers des partenaires fiables. Cette 1ère phase d’échange est aussi l’occasion de travailler à bien cerner le  besoin du client en partant de ses spécifications pour réaliser l’analyse fonctionnelle....
Pilotage de Projet Industriel – les bonnes pratiques pour réussir son projet

Pilotage de Projet Industriel – les bonnes pratiques pour réussir son projet

Le pilotage de projet industriel implique l’implémentation d’une série de bonnes pratiques, afin d’assurer la réussite du projet. Qu’est-ce qu’un projet ? Un projet est un travail unique, complexe et non répétitif, auquel sont liées des contraintes de temps, de budget, de ressources et de spécifications destinées à répondre aux besoins d’un client. Cela signifie donc qu’il ne s’agit pas d’un travail quotidien et répétitif, comme peut l’être la production en série par exemple, ni d’une réalisation technique sans contrainte. Aujourd’hui, le projet industriel est marqué par un contexte de plus en plus concurrentiel, dans lequel s’insèrent des acteurs low cost, et où le rapport qualité / prix des prestations est une exigence fondamentale. Un projet, c’est aussi 80% de préparation et donc de réflexion avancée en amont, et la nécessité d’une vigilance de chaque instant. Aucune phase d’un projet n’est plus facile qu’une autre et, même avec de la marge (technique, économique ou au niveau du planning), des aléas peuvent survenir. Les 1ères étapes sont d’autant plus importantes que la marge de manoeuvre diminue au fur et à mesure que le projet avance. Les 8 facteurs clés de succès d’un projet industriel ● Bien identifier le besoin, que ce soit un client interne ou externe. ● Définir le plan : cadencer le projet en le découpant en phases. ● Établir les règles du jeu : qui fait quoi ? Quelle est la répartition des responsabilités ? ● Impliquer les ressources sur le projet et les faire travailler ensemble. C’est l’une des missions essentielles du Chef de projet : faire coopérer des personnes d’horizons divers et des métiers pluridisciplinaires....
Vers l’avion plus électrique et hybride

Vers l’avion plus électrique et hybride

© image principale : Modélisation de l’avion régional hybride électrique de la start-up américaine Zunum Aero, qui utilisera un turbomoteur développé par Safran Helicopter engines Des avions qui polluent moins, un niveau de bruit réduit, une maintenance simplifiée … le développement d’aéronefs plus électriques et hybrides s’accélère partout dans le monde, porté notamment par des programmes communs tels que Clean Sky 2 et le More Electric Aircraft (MEA). Clean Sky 2 et MEA : l’électrification croissante de l’aéronautique au service de l’environnement Le programme More Electric Aircraft (MEA) a pour objectif de réduire l’empreinte environnementale des aéronefs à différents niveaux (gaz, CO², mais aussi bruit), en divisant par 4 les émissions de CO² d’ici à 2050. Cette volonté ne date pas d’hier : cela fait plusieurs années que l’ensemble de la filière investit dans l’électrification. Elle a démarré sur des programmes d’avions légers d’une capacité de 2 à 4 personnes. Les grands avionneurs comme Airbus ou encore des équipementiers (Safran, Thales…) prennent également une part considérable dans cette révolution technologique. La première partie du programme MEA est échelonnée jusqu’en 2025. Pendant cette première phase, les équipementiers vont faire évoluer les équipements non propulsifs pour que ces derniers soient de plus en plus électriques. Par la suite, l’objectif sera d’implémenter des systèmes propulsifs hybrides distribués, ce qui implique d’agir directement sur les moteurs. Une électrification à 100% n’est actuellement pas possible pour des avions de type A320 par exemple, car il faut énormément de batteries pour pouvoir se substituer aux moteurs actuels. Pour ces avions, l’une des pistes d’évolution à terme pourrait être le recours à l’hydrogène. Cela étant dit,...
Injection Plastique : prise en compte des contraintes de réalisation dès la conception

Injection Plastique : prise en compte des contraintes de réalisation dès la conception

Procédé breveté en 1872 et démocratisé à la fin des années 40, l’injection plastique est aujourd’hui une technologie très commune pour la réalisation de pièces. Elle permet en effet d’obtenir à moindre coût des pièces d’une grande variété technique et esthétique. Il est toutefois important de souligner que le rendu final des pièces obtenues dépend beaucoup de la manière dont elles ont été conçues au regard des contraintes d’obtention. En effet, la conception de telles pièces nécessite une connaissance parfaite du moyen de réalisation, à savoir le moule d’injection plastique, de son fonctionnement et des critères spécifiques qui influent sur la qualité de la pièce. Cela explique pourquoi la prise en compte de ces critères en amont de la conception est fondamentale. Dans cette perspective, il est souvent judicieux d’associer le mouliste (la société en charge de la réalisation du moule d’injection) au cycle de développement, et ce dès le démarrage de la réflexion, afin qu’il puisse donner son avis et ses orientations “méthodes” à la conception de la pièce. Les principes fondamentaux de l’injection plastique 3 règles essentielles sont à respecter : Concevoir une pièce à épaisseur constante pour limiter sa déformation et ses contraintes internes lors du refroidissement post-injection (la matière plastique doit être à une température qui lui permette de rester visqueuse pour l’injection) ; Définir un plan de joint pour déterminer le sens de démoulage de la pièce; Définir des dépouilles pour assurer une bonne éjection de la pièce en sortie de moule. La dépouille désigne l’angle que l’on donne à une surface de façon à ce qu’elle soit démoulable. À l’inverse, générer de la...
3è édition 2018 de la Course Solidaire du Groupe AMETRA

3è édition 2018 de la Course Solidaire du Groupe AMETRA

© Groupe Ametra – Les équipes du Groupe AMETRA mobilisées pour soutenir les victimes de l’ouragan Irma L’idée est née il y a 3 ans, de témoigner de l’engagement du Groupe AMETRA en associant chaque collaborateur qui le souhaite à des actions de mécénat solidaire. Le choix d’un évènement sportif s’est fait tout naturellement, plébiscité par les collaborateurs du Groupe. Ainsi en 2016, AMETRA devient Entreprise Amie de l’Unicef et fédère ses équipes autour de la Team Unicef World Run, plus grande course connectée du monde qui permet de collecter 107 283€ au profit de l’UNICEF, en réunissant 4 638 coureurs à travers 81 pays. Fort du succès de cette première édition, le Groupe AMETRA, particulièrement touché par les ravages de l’ouragan IRMA aux caraïbes, décide en 2017 de créer son propre évènement solidaire, sous la forme d’une course / marche ouverte à tous les collaborateurs ainsi qu’à leurs proches. Grâce à la mobilisation des équipes, ce sont plus de 2 000 € qui ont ainsi été reversés à la Croix Rouge Française. Pour cette 3ème édition, le Groupe AMETRA souhaite saluer la mémoire de l’un de ses collaborateurs récemment emporté par la maladie, en dédiant son évènement 2018 à la lutte contre le cancer. C’est donc au profit de la Ligue Contre le Cancer qu’est organisé cet événement très important pour les collaborateurs du groupe. Cette course solidaire se déroule sur le week-end des 13 et 14 octobre 2018 à travers le territoire national : qu’il s’agisse du samedi ou du dimanche, la course se déploie sur le même week-end dans les différentes agences, le long de parcours agréables où les participants...
SOCIALICON
Linkedin
SOCIALICON