Le groupe Deroure participe au salon du Bourget 2017

Le groupe Deroure participe au salon du Bourget 2017

Du 19 au 25 juin, le groupe Deroure participera au 52ème Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace au Bourget : plusieurs équipements de pointe seront exposés Fleuron de l’industrie française, le groupe Deroure est spécialisé dans la conception et l’intégration de systèmes mécaniques et de systèmes électriques et électroniques. Le groupe mise sur l’innovation industrielle et l’excellence du « Made in France » et compte parmi ses références Airbus, Dassault, MBDA ou encore Thales. « Deroure est reconnu pour son savoir-faire depuis près de 40 ans, dans la conception, le prototypage et la fabrication en série d’équipements critiques, au service des domaines de l’aéronautique, de l’aérospatial ou encore de de la défense », rappelle Anne-Charlotte Fredenucci, Présidente du groupe. En pleine croissance, le groupe Deroure compte près de 600 salariés et se place comme un acteur incontournable du tissu industriel français. « Notre évolution positive se traduit sur le plan interne, avec par exemple 130 embauches l’an dernier, notamment grâce au contrat remporté sur un équipement critique du Rafale à l’export. Mais pas seulement ! explique Anne-Charlotte Fredenucci. Notre développement est également technologique grâce à nos récents partenariats, en France avec CTEC-3D, expert en scan 3D et en retro-engineering, un vrai facteur de différenciation sur le marché industriel, et à l’international avec la société allemande CTWe, spécialisée dans l’ingénierie, qui présentera également ses réalisations sur notre stand. » Le groupe Deroure sera présent au salon du Bourget du lundi 19 au dimanche 25 juin. Ses équipes et partenaires auront plaisir à accueillir tous les visiteurs sur leur stand (D80, Hall 2B) et partager leur expertise et leur vision pour le futur : le virage digital de...
Bancs de test et moyens d’essais dans le ferroviaire

Bancs de test et moyens d’essais dans le ferroviaire

Dans l’industrie du ferroviaire, de nombreux équipements sont amenés à être testés.  Les moyens d’essai portent notamment sur des équipements industriels ou encore des organes qui peuvent être mécaniques, électroniques… Dans le secteur ferroviaire, AMETRA travaille principalement aux côtés de grands exploitants français, tels que la SNCF et la RATP. Dans le cas de la RATP par exemple, il faut penser un moyen pour tester des blocs freins montés sur les métros. Comment s’assurer qu’ils tiennent l’ensemble des X ou Y kilomètres ? Comment concevoir le banc de test pour les exigences de sécurité ? Le travail du bureau d’études est de permettre des tests fiables qui assurent qu’un produit est conforme aux spécifications qui lui sont attachées. L’intervention dans le secteur ferroviaire peut se faire dans deux contextes : Au niveau de la partie maintenance : conception et réalisation de moyens d’essai ou d’outillage ; Au niveau des infrastructures : électricité, calculs, contrôle commande… Quelle est la force d’une société d’ingénierie comme AMETRA dans ce contexte ? Notre valeur ajoutée s’exprime à plusieurs niveaux. Nous pouvons notamment intervenir en tant que maître d’œuvre : par exemple, dans le cadre de la conception d’un banc d’essai après que le client ait défini le cahier des charges, AMETRA conçoit le banc avec une modélisation 3D puis se charge d’interagir avec le fabricant, d’installer le banc et de gérer l’ensemble du processus. Ce n’est pas tout : le secteur ferroviaire implique un degré avancé de connaissance sectorielle et des interventions qui s’inscrivent aussi dans le cadre d’une maintenance patrimoniale, dans le sens où la longévité des produits implique de s’assurer qu’ils continuent à...
L’expérience Client chez AMETRA

L’expérience Client chez AMETRA

D’après une étude menée par Cylad Consulting, les industriels BtoB accusent un retard important en matière d’expérience client. Les résultats révèlent d’ailleurs que 71% des managers issus d’entreprises industrielles jugent négativement l’accompagnement de leur entreprise avant la vente, contre 42% après la vente. A l’inverse de cette tendance de fond sectorielle, AMETRA se détache par une expérience client fluide à toutes les étapes du projet. Un parcours client maîtrisé dès les premiers échanges Chez AMETRA, l’expérience client débute en amont du projet, et ce dès les premiers échanges. Ainsi, la phase d’avant-vente est marquée par une écoute attentive des attentes de chaque client, en vue de bien cerner les besoins techniques et les modifications éventuelles du cahier des charges. Le but d’AMETRA n’est pas de s’engager à tout prix sur n’importe quel projet : si les besoins d’un client potentiel sont « hors scope », nous l’orientons vers des partenaires fiables plutôt que de répondre de manière non judicieuse. Cette phase est également marquée par la venue d’un chargé d’affaires chez le client, ce qui constitue une véritable plus-value, dans la mesure où une présence physique s’ajoute à l’appui commercial. Tout cela a lieu avant la signature du contrat. Une fois bien établis les besoins et le cadre du projet, AMETRA propose une offre qu’elle prépare et argumente avec précision, au téléphone ou en face à face selon les attentes du client. Des interactions permanentes avec le client pour assurer la qualité des prestations de A à Z De la réalisation de l’étude à la livraison, notre intervention est marquée par une grande réactivité commerciale, un suivi attentif et un encadrement qui...
La mutation technologique de l’Armée de terre avec le programme SCORPION

La mutation technologique de l’Armée de terre avec le programme SCORPION

Le programme Scorpion, dont la maîtrise d’ouvrage est assurée par la DGA, fait partie du projet Armée de Terre 2020. L’acronyme SCORPION signifie « synergie du contact renforcée par la polyvalence et l’infovalorisation », une manière pointue de dire que le programme doit permettre à un groupe présent sur le champ de bataille d’être relié non seulement entre soldats, mais aussi avec l’ensemble des forces engagées, à l’image des véhicules blindés, des drones, des hélicoptères… En d’autres termes : le programme Scorpion vise la modernisation complète des Groupements Tactiques Interarmes (GTIA) dès 2018, à travers plusieurs axes de transformation tels que : La création d’un système unique d’information du combat (le SICS) pour mettre en réseau l’ensemble des systèmes de manière cohérente et unifiée ; Le renouvellement des plate-formes de combat des GTIA ; La rénovation du Char Leclerc ; La modernisation des équipements des unités terrestres, en particulier celle des véhicules de combat; Le partage instantané des informations ; L’optimisation de la simulation embarquée; Le remplacement des VAB actuellement utilisés par le véhicule blindé multi-rôles « Griffon » (qui pourrait d’ailleurs être accéléré suite à des problèmes d’extincteur moteur sur de nombreux VAB) , ainsi que le recours au « Jaguar », engin blindé de reconnaissance et de combat destiné à remplacer les AMX-10RC et les ERC-90 Sagaie. La naissance d’un espace infocentré, sur mesure et infovalorisé pour les forces terrestres, qualifié de « bulle aéroterrestre » par le Ministère de la Défense. ( à voir : Le ministère dévoile le Griffon  et le Jaguar ) A travers ces évolutions, SCORPION permettra de rendre les soldats plus performants, et surtout à l’ensemble de l’armée de Terre de conserver sa capacité tactique et opérationnelle...
L’aménagement intérieur dans l’aéronautique : les challenges à relever

L’aménagement intérieur dans l’aéronautique : les challenges à relever

L’aménagement intérieur d’un avion ( L’aménagement intérieur dans l’aéronautique) est un marché en pleine explosion (+10% de croissance par an) qui comporte aussi bien le travail sur les sièges que sur le système d’in-flight entertainment (IFE), le design, les meubles de rangement et l’équipement pour le personnel navigant… Ces interventions peuvent se faire dans le cadre d’une nouvelle commande ou dans celui d’un réaménagement (retrofit). A l’heure actuelle, AMETRA compte parmi ses clients des sociétés classées dans le top 3 des meilleurs fournisseurs du secteur. En matière d’aménagement intérieur, nous intervenons non seulement dans le domaine aéronautique, mais aussi nautique (yachts, trimarans…). Ces deux secteurs partagent des points communs qui permettent de transposer le savoir-faire de l’entreprise de l’un à l’autre pour répondre aux exigences spécifiques de ces domaines d’activité. L’aménagement intérieur dans l’aéronautique : des attentes de plus en plus fortes Aménager l’intérieur d’un avion fait appel à un ensemble d’expertises pour répondre aux défis actuels des compagnies aériennes, qui incluent notamment : Proposer plus de place et de confort aux passagers. C’est l’un des chevaux de bataille des compagnies, et ce quelle que soit la cabine concernée. Cet enjeu est tel qu’environ 30% du prix d’un billet d’avion correspondent aux efforts d’aménagement intérieur. Améliorer le système de divertissement à bord, qu’il s’agisse des écrans, des prises USB ou PC, ou encore de la qualité des accoudoirs des sièges. Or ces éléments demandent une grande précision dans la mécanique, ce qui est d’autant plus complexe qu’ils sont à intégrer dans des environnements restreints. Concrètement, toutes les fonctionnalités d’un siège d’avion doivent être d’excellente qualité, innovantes, résistantes, harmonieuses visuellement… le tout en s’insérant...
Retour sur la semaine Eurosatory, le salon de la défense et sécurité

Retour sur la semaine Eurosatory, le salon de la défense et sécurité

Le salon Eurosatory 2016 a fermé ses portes le mois dernier, après avoir accueilli 1572 exposants de 56 pays, 57 000 visiteurs de 151 nationalités différentes, ainsi que 1018 journalistes accrédités venus des quatre coins du monde. Les drones, stars du salon EUROSATORY 2016 L’attraction principale de cette édition 2016 a sans conteste été les drones (voir article : L’évolution des drones en matière de Défense et Sécurité )   La plupart des fabricants d’aéronefs ont présenté leurs dernières innovations en matière de solutions intégrées, qui apportent notamment :   Une représentation de vol supérieure, y compris au niveau de la plate-forme de segment au sol Une meilleure analyse et transmission d’intelligence de système de sonde Des capacités décuplées de déploiement, d’entretien et d’outils tactiques pour soutenir les forces en première ligne.   Certaines technologies sont particulièrement étonnantes :   La caméra 360 ° Capable de prendre plus de 1000 clichés à la seconde en qualité HD, elle augmente considérablement les capacités des drones de surveillance. C’est la caméra « espionne » par excellence pour les drones nouvelle génération.              La Millicam 90, caméra « passe muraille »    Cette petite caméra infrarouge développée par la société française MC2 Technologies avec le soutien de la DGA permet de voir à travers des murs jusqu’à 80 cm d’épaisseur et de distinguer d’éventuels objets (métalliques, liquides, explosifs…) dissimulés par une personne sous ses vêtements, d’où son qualificatif de « passe muraille ». Les matériaux comme le plâtre, le bois ou encore le béton ne sont en effet pas des barrières pour la Millicam 90. Cette technologie coûte néanmoins très cher.            Des...
SOCIALICON
Linkedin
SOCIALICON