Des évolutions de carrière très rapides, une rémunération attractive et bien supérieure à la moyenne française, l’accès à de nombreux débouchés dans différents secteurs d’activité et entreprises : opter pour l’ingénierie comporte de nombreux avantages.

Quels sont-ils plus précisément ? À quoi pouvez-vous vous attendre en empruntant cette voie et comment faire les bons choix pour bien mener sa carrière ?

Les chiffres de l’année 2018 : ce qu’il faut savoir sur les ingénieurs aujourd’hui

Grâce à la 29e édition de l’enquête nationale sur les ingénieurs publiée par IESF (Ingénieurs et Scientifiques de France) et qui porte sur un panel de près de 52 000 ingénieurs, des tendances et chiffres clairs se dégagent et soulignent à quel point il est intéressant et attractif de choisir l’ingénierie comme carrière :

  • Deux tiers des ingénieurs sont embauchés en CDI dès leur sortie de l’école. L’étude précise que “l’entrée dans la vie active est rapide puisque 62 % des étudiants ont trouvé un emploi avant même leur sortie de l’école” ;
  • Le taux de chômage est très faible (inférieur à celui des cadres et plus de trois fois inférieur à celui de la population active) et en diminution par rapport à 2016 (3,4% contre 3,9%);
  • Le travail à l’international concerne 16% des ingénieurs. 133 000 d’entre eux évoluent à l’étranger;
  • Environ 90% des ingénieurs évoluent dans une ambiance de travail conviviale et permettant une bonne qualité de vie (télétravail, etc.);
  • Le salaire brut médian d’un ingénieur français est 17% supérieur à celui des cadres;
  • Les profils d’employeurs sont variés, allant du secteur tertiaire à l’industrie.
  • Si la profession s’est féminisée, elle stagne après avoir progressé depuis 2013. Aujourd’hui, les femmes comptent pour 20,5% des ingénieurs en France. L’écart des salaires reste encore important.
  • 17% des ingénieurs créent ou reprennent une entreprise pendant leur carrière;

L’intégralité de l’enquête est disponible sur le site de l’IESF.

1)  L’ingénierie offre un accès privilégié à l’ensemble des domaines professionnels

Choisir l’ingénierie dans une carrière permet d’avoir accès à l’ensemble des domaines et secteurs d’activité en France, en entreprise comme dans l’industrie.

La formation d’un ingénieur et les opportunités d’évolution qui s’offrent à lui ouvrent sur une grande variété de sujets : aéronautique, défense, nucléaire…

Un autre avantage de l’ingénierie est la possibilité de passer rapidement d’un domaine à l’autre au cours d’une carrière, sans être cloisonné(e) dans une seule spécialité.

Devenir ingénieur facilite les carrières internationales

Choisir l’ingénierie, c’est aussi développer des compétences « exportables ». La mobilité est d’ailleurs fréquente chez les ingénieurs. Il leur est plus facile de s’expatrier ou d’exercer temporairement dans d’autres pays, car leur savoir-faire et leurs compétences sont recherchés. Cette mobilité est plus facile en étant ingénieur que technicien supérieur par exemple. Être diplômé d’une école d’ingénieurs fait la différence, tant sur ce plan que sur celui de la moyenne des salaires à l’embauche.

Choisir de devenir ingénieur, c’est s’ouvrir les portes de l’entreprise et de différents types de missions, mais aussi de l’entrepreneuriat et du conseil

Être diplômé d’une école d’ingénieurs permet d’être très polyvalent. Par exemple, un ingénieur généraliste va pouvoir avoir accès à une très large palette de fonctions : techniques, commerciales, RH, digitales…ce qui lui permettra aussi de pouvoir lancer sa propre société au cours de sa carrière, s’il le souhaite.

D’autres perspectives sont de plus en plus répandues : l’activité de conseil indépendant par exemple, mais aussi et surtout l’entrepreneuriat et l’innovation. Plus de 10% des ingénieurs ont une activité de travailleur non salarié (TNS), qu’ils soient chefs d’entreprises, indépendants ou qu’ils aient recours à une société de portage.

Cela s’explique notamment par la qualité de la formation en école d’ingénieurs, qui permet de développer un socle solide et diversifié de compétences et de connaissances.

Cette approche tend à supprimer les freins à l’entrepreneuriat et à développer le sens des initiatives professionnelles et personnelles des diplômés.

2) Bien gérer dès le départ sa carrière dans l’ingénierie

À la différence d’autres choix de parcours, l’ingénierie permet d’évoluer rapidement vers de plus grandes responsabilités. Il n’est par exemple pas rare, après la sortie d’école, de se voir confier la gestion d’un projet, voire même d’une petite équipe. Dans la majorité des cas, 3 ou 4 ans d’expérience terrain et technique suffisent à un ingénieur pour monter en grade dans une entreprise. Choisir l’ingénierie est donc un levier très efficace pour progresser rapidement vers un poste de chef de projet ou d’expert.

Commencer par l’ingénierie permet d’évoluer comme on le souhaite au cours de sa vie professionnelle

L’ingénierie offre l’opportunité d’un accès privilégié à l’ensemble des domaines professionnels, ce qui permet de faire évoluer sa carrière comme on le souhaite. On peut toucher à différents secteurs d’activité, et donc différents process au sein d’une même entreprise… ce qui n’est pas forcément le cas si l’on travaille chez le client final, en particulier pour un ingénieur junior en début de carrière.

Au sein du Groupe Ametra par exemple, les ingénieurs vont pouvoir travailler dans l’aéronautique, la défense, l’automobile, l’énergie ou encore sur des thématiques industrielles. Cela permet d’affiner ses préférences personnelles et de pouvoir orienter ses choix de carrière en conséquence quelques années plus tard. Un effet d’entonnoir se crée petit à petit. Certains ingénieurs partent alors chez le client final, tandis que d’autres se spécialisent dans un secteur d’activité. Généralement, plus un profil est sénior, moins il souhaite passer trop souvent d’un domaine à l’autre.

Pour un jeune ingénieur en revanche, c’est l’opportunité d’étoffer son CV et d’éviter de se retrouver “enfermé” dans un secteur spécifique. En optant pour une société d’ingénierie où il peut toucher à une vaste palette de missions, il aura la possibilité de changer de domaine au fur et à mesure que sa carrière progresse.

L’approche idéale est donc de commencer par du conseil en ingénierie, tout en construisant son ancienneté dans l’entreprise. Cela donne le loisir d’y expérimenter différents métiers et process et de gagner en expériences variées.

Vient ensuite le choix de la taille du groupe et de son ADN. Certains grands groupes sont organisés par secteurs d’activité : industrie, énergie, etc. Chaque manager gère alors son unité, ce qui crée un certain effet de “mercato” lorsque l’on veut en sortir pour se diversifier.

L’avantage des plus petits groupes, tels qu’Ametra, est l’organisation en pôles d’experts techniques. Cela permet par exemple à un ingénieur mécanique d’aussi bien travailler sur de l’aéronautique que de la défense, car les métiers sont organisés de manière transverse et non pas en silos. En ajoutant à cela un manager n+1 disponible et à l’écoute, un jeune ingénieur peut réellement évoluer et bénéficie d’une transmission d’information et de possibilités de changements beaucoup plus simples.

Ce caractère agile est moins présent dans l’industrie. Choisir l’ingénierie en début de carrière est donc un vrai avantage pour évoluer, quitte à intégrer quelques années plus tard l’équipe d’un client final. Ce type de passerelle est courant et tend à faciliter le processus pour le collaborateur.

Un autre point à prendre en compte dans sa carrière est la présence d’un bureau d’études (BE). C’est en effet un vrai point fort pour un ingénieur : il va pouvoir être recruté sur profil, travailler en interne et monter en compétences rapidement même s’il n’y a pas de mission au moment où il arrive. Le BE va également permettre d’intégrer des profils plus atypiques, là où de grands groupes industriels ne regardent souvent que les diplômes.

Le bureau d’études, en particulier chez Ametra, a une taille humaine et un fort esprit d’équipe. Cela favorise la relation de proximité, y compris avec les managers. Cette donnée va permettre à des techniciens avec une petite expérience ou des personnes dont c’est le 1er travail et qui font preuve de motivation d’être intégrés et de se voir donner leur chance pour pouvoir par la suite gagner en leadership, jusqu’à parfois atteindre le poste de Chef de projet.

C’est en quelque sorte une porte d’entrée “alternative” pour accéder à des missions et postes auxquels ils n’auraient traditionnellement pas eu accès;

Être ingénieur dans le Groupe Ametra

Choisir l’ingénierie chez Ametra permet de bénéficier d’une proximité avec des personnes très compétentes, ce qui permet d’évoluer en gestion, mais aussi en technique et métier.

Si l’école donne des bases, c’est du côté de l’entreprise qu’un jeune ingénieur peut acquérir une très haute technicité et/ou devenir chef de projet, selon ses aspirations personnelles et professionnelles.

De nombreux ingénieurs du Groupe Ametra progressent encore plus rapidement que dans d’autres grandes entreprises, grâce aux opportunités offertes par une structure à taille humaine en forte croissance.

Vous avez des questions ? Envoyez-les à recrutement@ametragroup.com : nos ingénieurs seront ravis de vous répondre. Nous vous invitons à découvrir leurs témoignages sur notre site , ainsi qu’à prendre connaissance des opportunités de carrière au sein du Groupe Ametra en consultant nos offres d’emploi sur cette page.

 

Article par Thomas & Jonathan

SOCIALICON
Linkedin
SOCIALICON